Auteur : actuadmin

La maintenance de la SNCF deviendra une priorité

Frédéric Cuvillier, ministre des transports, a demandé à la SNCF d’enquêter en profondeur sur les cause de la paralysie qu’à connu le réseau francilien la semaine dernière. Au centre des attentions : la maintenance et la modernisation du réseau. Un problème électrique aux conséquences lourdes A l’origine, un simple incident électrique mit un train à l’arrêt en gare de Mitry-Clay. C’est ensuite les passagers qui, excédés d’être enfermés dans un train à l’arrêt plus d’une demi-heure, ont tiré le signal d’alarme, débloquant les portes, sortant sur la voie, et provoquant par effet boule de neige la paralysie totale du réseau. Au final, un simple problème électrique ayant touché un seul train aura impacté 50 000 autres usagers, blessé un conducteur… et causé d’importantes pertes pour la SNCF…...

Lire l'article

Réchauffement climatique : la haute atmosphère refroidit !

Le CO2 est un gaz à effet de serre, comme chacun le sait. Parmi les plus importants impacts de l’industrie sur l’environnement, il fait partie des chevaux de bataille de la préservation de notre planète. Mais le réchauffement climatique ne s’opère qu’en surface : la haute atmosphère refroidit ! Les effets opposés du Co2 Si à basse altitude le CO2 renvoie la lumière du soleil vers le sol, provoquant un effet de serre ; en haute altitude le phénomène inverse se produit : à partir de 90 km au dessus de nos tête, l’augmentation du taux de CO2 provoque au contraire le renvoi de la lumière du soleil vers l’espace. Malheureusement pour nous, ce contre-effet est bien moins important que l’effet premier, car l’atmosphère est plus dense à basse altitude. Conséquence directe : les satellites évoluant à basse altitude (en deçà de 1200 km) rencontrent moins de résistance de la très faible atmosphère, ce qui retarde leur chute, augmentant leur longévité mais aussi la quantité de débris dans l’espace…...

Lire l'article