Carfit : la maintenance prédictive connectée pour les automobile

La startup américaine Carfit s’est récemment implantée dans le pôle numérique d’Euratechnologies, à Lille. Son concept ? Un boîtier connecté de maintenance prédictive pour les automobiles.

L’analyse vibratoire, machine learning et internet des objets

carfit-pulsLa maintenance prévisionnelle, ou prédictive, est d’autant plus précise qu’elle dispose de données. Grâce à l’utilisation d’appareil de mesure connectés et d’une communauté d’utilisateurs, il est possible d’améliorer considérablement la finesse des analyses et la précision de la maintenance des véhicules.

C’est pourquoi le concept de Carfit repose sur un boîtier connecté  au smartphone de l’utilisateur, lequel envoie les données dans le cloud où elles sont analysées.

Carfit Puls, un boîtier qui à l’oreille

Les meilleurs mécaniciens savent diagnostiquer à coup (presque) sûr un défaut ou une cause de panne à l’oreille… Carfit Puls est de ceux-là. En échantillonnant 400 fois par seconde les données vibratoires du véhicule, le boîtier est à même de faire un diagnostic de l’état des pneus, amortisseurs, ou freins.

L’ambition de Carfit est de proposer une solution permettant à la fois de moderniser et l’uniformiser la maintenance des véhicules, afin d’améliorer la fiabilité et la durabilité des véhicules. Carfit Puls est peut-être la solution.

Du constructeur à l’auto-partage

carkey-carfitSi le boîtier n’a pas vocation à être vendue directement au grand public (son installation réclamant un travail de précision échu à un professionnel), Carfit s’adresse aux constructeurs et équipementiers automobile, aussi bien qu’aux centres auto mais aussi aux flottes de véhicules (taxis, autopartage, transports en commun…).

Pour ces derniers, l’ajout d’outils de maintenance prédictive revêt un intérêt considérable pour optimiser l’entretien des véhicules.

4 implantations dans le monde

Démarrée à Portland, dans l’Oregon (USA), la jeune startup n’a pas tardé à s’installer sur 4 continents, avec des bureaux à Hong-Kong, à Sydney en Australie et à Lille en France. Ces derniers bureaux, installés dans le complexe d’Euratechnologie, voisinent ceux d’autres pointures de la maintenance prédictive, comme le concepteur de capteurs connectés NooliTIC ou l’éditeur de logiciel de maintenance DSD System.

Bookmark and Share