Automobile dans le Nord : vers un un pôle d’excellence automobile ?

L’industrie Française automobile est dans un virage très délicat à prendre, avec une crise frappant depuis 2008 le secteur, alors qu’il doit se réinventer plus que jamais… le Nord-pas-de-Calais, 2e région de l’automobile en France, réagit en faisant converger les acteurs vers un avenir ambitieux.

Nord-pas-de-calais, terre automobile

Usine automobile du nord : Toyota OnnaingC’est à la fin des années 60, alors que le plan Bettencourt provoque les fermetures de mines à tour de bras, que l’industrie automobile s’invite dans la région. Maubeuge Construction Automobile (Renault) et la Française de Mécanique (PSA/Renault 50/50) sortirent du sol en 1969, suivis par la Société des Transmissions Automatiques de Ruitz et Renault Douai en 1970. Plus tard, SEVEL Nord (PSA) ouvrit ses porte en 1992, et Toyota Onnaing ferme la marche depuis 1999.

L’automobile est l’un des cœur battant de la région, employant 31 300 personnes en 2007 et représentant 2.5% des emplois (INSEE). Il est donc naturel que la région prenne soin de favoriser dialogue entre les différents acteurs et à soutenir l’industrie en favorisant l’innovation via le plan de développement du véhicule électrique, et la volonté de créer un pôle d’excellence automobile. Une entente historiquement cordiale entre les acteurs Français (PSA et Renault), dont le partage à équité parfaite du capital de la Française de Mécanique, fleuron de la fabrication de moteurs, est l’illustration parfaite.

La traversée de la crise d’un secteur solide

Si l’automobile dans le NPdC a connu un maximum entre 2005 et 2007, la crise a frappé de plein fouet ce secteur qui tourne au ralenti… disons-le : une récession. Entre 2007 et 2012, 1 moteur et 2 voitures sur 5 ne sont plus produit. Mécaniquement, l’emploi souffre, essentiellement sur les postes intérimaires, et les périodes de chômage techniques se multiplient.

Si l’avenir proche est très préoccupant pour l’automobile dans la région, les projets d’avenir sont plus rassurants, avec un calendrier ambitieux :  la FM proposera un moteur thermique nouvelle génération en 2013, puis 2016 marquera la venue d’une nouvelle gamme Renault. MCA Maubeuge quand à lui produit également pour Daimler et SEVEL Nord a décroché la fabrication d’un nouveau véhicule utilitaire léger.

Dans l’hypothèse d’une reprise de la croissance en France et d’un réel effort d’innovation, le secteur automobile dans la région continuera de briller longtemps à la pointe de l’industrie française.

Source

 

Bookmark and Share

Leave a Reply