Islay, Jura : les hébrides intérieures en leader… de l’énergie hydrolienne

Les Hébrides, archipel accolé à l’écosse et s’étalant au nord de l’Irlande, se sont longtemps fait connaître par les terroirs prestigieux du whisky qu’elles abritent : les whisky d’Islay, de Jura, mais aussi celui de Mull ou de Skye… C’est entre ces deux premières îles que la plus grande ferme hydrolienne du monde est sur le point de voir le jour.

Le Sound of Islay, terre promise des hydroliennes ?

hydroliennes-sound-of-islayLes Sounds sont d’étroits canaux marins séparant certaines des îles des Hébrides entre elles. A la différence des Loch qui, comme les Fjords de Norvège, sont des impasses, les sounds offrent un passage aux courants de marées, décuplée par l’effet d’entonnoir des îles l’entourant. De plus, leur orientation nord-sud et la protection offerte par les îles mettent à l’abri des tempêtes les eaux des sounds.

Ces deux avantage, combiné à la profondeur suffisante et au trafic faible dans le détroit en fait un site idéal pour installer une ferme hydrolienne de fond, donc pour y établir la plus grande ferme hydrolienne jamais construite au monde.

De gigantesques turbines marémotrices à l’épreuve

hydrolienne en écosseConçues et construites par Alstom, les 10 hydrolienne posées sur le fond marin pourront produire un total de 10 MW d’énergie électrique.

Ces turbines, ressemblant étrangement à des éoliennes, pivotent à 180° en fonction de la marée pour capter ce courant stable et prévisible.

Avec une rotation lente (moins de 10 tours par minutes) et un poids important (150 tonnes chacune), elles s’ancreront solidement dans le paysage sous-marin tout en respectant la faune locale.

Vers l’autosuffisance des îles ?

Les îles bordant l’Écosse sont assez peu peuplées, et les îles d’Islay et de Jura ne regroupent ensemble même pas 4000 habitants . La ferme hydrolienne devrait permettre d’alimenter 5000 foyers, soit 4 à 5 fois la population des îles.
Le projet pourrait cependant être vite ratrapper : la ScottishPower Renewable, à l’origine du projet en cours, espère décupler la performance dans le bras de mer séparant le Caithness (terre la plus au nord de la Grande-Bretagne) des Orcades.

Bookmark and Share